cette image montre en arrière plan une personne en train de travailler sur son ordinateur. en premier plan se trouve un drapeau français qui recouvre l'ensemble de l'image de façon semi-transparente avec écrit

France Transfert, le nouveau service de transfert de fichiers 100% français.

France Transfert, le nouveau service de transfert de fichiers 100% français.


Afin de sécuriser et de faciliter les transferts de fichiers volumineux auprès d’établissements publics ou de l’administration française, le Gouvernement a lancé sa propre plateforme publique : « France Transfert ».

  • Nouveau service d'échange

Depuis quelques années désormais, la dématérialisation dans l’échange de documents est de plus en plus présente, que ce soit pour les professionnels ou particuliers. De ce fait, afin de faciliter les échanges de documents, fichiers ou dossiers qui peuvent s’avérer trop lourds à envoyer par e-mail à l’administration française, le Gouvernement a mis en place un nouveau service nommé « France Transfert ». Par le biais de celui-ci, les entreprises et particuliers pourront désormais envoyer des fichiers volumineux en ligne, et cela, jusqu’à 20 Go et/ou 2 Go par fichier maximum.

 

Cette nouvelle plateforme est donc dédiée aux échanges inter-administrations mais aussi aux échanges entre les administrations et les entreprises, ainsi qu’avec les particuliers. De plus, cette plateforme offre une sécurité et une confidentialité fiable comparée aux plateformes étrangères comme « WeTransfer » qui ne peut garantir la sécurité des données.

  • Comment utiliser France Transfert ?

L’unique condition pour utiliser ce nouvel outil est que l’une des parties (destinataire et/ou expéditeur) doit être un agent de l’Etat. Alors, il sera possible d’envoyer les documents jusqu’à 100 destinataires simultanés, de télécharger des listes de contact et de personnaliser le contenu (mot de passe, objet et message, modalité d’envoi par courriel ou par lien, durée de conservation, etc.). De plus, les échanges sont accessibles sur ordinateur, smartphone et tablette.

 

À savoir :

Les données transmises sont accessibles entre un jour et trois mois paramétrables et sont supprimées du serveur une fois le délai atteint.

 

Informations complémentaires : https://francetransfert.numerique.gouv.fr/upload


Aides à l’apprentissage : disponible jusqu’au 30 juin

Aides à l’apprentissage : disponible jusqu’au 30 juin


Les aides mises en place par le Gouvernement en juillet 2020, afin de soutenir les entreprises dans l’embauche d’apprentis et de contrat en alternance, prendront bientôt fin.

Suite à la crise sanitaire de la Covid-19 survenue en 2020, le Gouvernement a mis en place des aides exceptionnelles auprès des entreprises afin de les aider à embaucher des apprentis et des contrats en alternance. Ces aides instaurées dans le plan « 1 jeune, 1 solution » sont disponibles pour tous les contrats signés entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2022.

  • Montant des aides versées

 

  • 5 000 euros pour le recrutement d’un apprenti ou d’un alternant de moins de 18 ans.
  • 8 000 euros pour le recrutement d’un apprenti ou d’un alternant majeur.

Montant maximum versé pour la première année de chaque contrat conclu jusqu’au niveau Master (Bac+5 ou niveau 7 du RNCP).

  • Pour qui les aides sont-elles disponibles ?

  • Toutes entreprises de moins de 250 salariés, sans conditions.
  • Entreprises disposant de 250 salariés et plus à condition qu’elles s’engagent à atteindre un seuil de contrats d’alternance ou de contrats favorisant l’insertion professionnelle dans leur effectif

En pratique :

Afin de bénéficier de ces aides, il vous suffit de transmettre le contrat d’apprentissage à votre opérateur de compétences (OPCO) dans les 5 jours ouvrables suivant le début de son exécution.

De plus, un guide spécifique est mis à votre disposition pour vous informer des dispositifs auxquels votre entreprise à droit et vous assister sur le remplissage du contrat et des démarches à effectuer.

Retrouvez des informations complémentaires sur la page du Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.


SMIC 2022 revalorisé à nouveau

Une nouvelle hausse du SMIC à venir


Suite à l’inflation des derniers mois, une nouvelle revalorisation du SMIC est attendue à compter du 1er mai 2022.

  • SMIC 2022 à nouveau revalorisé ?

En Janvier dernier, nous avons bénéficié d’une hausse du Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (SMIC) de 0,9 %. Celle-ci permis d’obtenir au 1er janvier 2022, un nouveau montant du SMIC fixé à 10,57 € brut, soit 1 603,12 € pour un contrat de 35h hebdomadaire.

Or, cette année, nous rencontrons certaines situations exceptionnelles comme le conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine qui bouscule les prix de l’énergie et des céréales, ce qui s’accumule à la hausse classique du prix des énergies comme le carburant, le gaz ou les produits de premières nécessités.

Afin de supporter la hausse de l’inflation, la législation prévoit une revalorisation du SMIC automatique à partir du moment où l’indice des prix progresse d’au moins 2 % depuis sa dernière revalorisation. Chiffre qui, d’après l’INSEE, sera prochainement dépassé compte tenu de la situation de ces derniers mois.

D’après Élisabeth Borne, Ministre du Travail, le SMIC connaîtra de façon précoce et relativement inédite, une nouvelle augmentation à partir du 1er mai 2022. Cette revalorisation sera comprise entre 2,4 % et 2,6 % afin de suivre la courbe de l’inflation. Ainsi, le SMIC sera désormais d’un montant brut horaire compris entre 10,82 € et 10,84 €, ce qui représente un salaire brut mensuel pouvant atteindre 1 644,07 € pour un contrat de 35h hebdomadaire, comparé à 1 603,12 € actuellement.

Concernant le montant exact de la revalorisation du SMIC, celui-ci sera communiqué le 15 avril prochain quand l’Insee publiera l’indice des prix du mois de mars.

 

À savoir :

Habituellement, le SMIC est revalorisé chaque année au 1er janvier et est mesuré en fonction des revenus des 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles.