L’aide financière en faveur des contrats en alternance est prolongée

Lors de son déplacement à Lyon dans le cadre du salon Global Industrie, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé le prolongement de l’aide à l’embauche d’apprentis et de salariés en contrat de professionnalisation.

Cette aide exceptionnelle a été mise en place par le gouvernement en 2020 dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution ». Elle vise à favoriser l’embauche des jeunes en alternance. Elle est accessible pour toutes les entreprises et pour les contrats allant jusqu’aux études de niveau 7.

Initialement prévue jusqu’au 31 décembre 2021 après un premier prolongement, le Premier Ministre a annoncé le 6 septembre 2021, prolonger à nouveau les aides du plan de relance pour l’apprentissage jusqu’au 30 juin 2022. Lors de l’année 2020, 500 000 contrats d’alternance ont été signés. « Nous croyons en l’apprentissage » a déclaré Jean Castex. A savoir que cette aide s’applique aussi aux contrats de professionnalisation.

Concernant l’aide du plan relance pour l’apprentissage, elle s’élève pour les contrats d’apprentissage et de professionnalisation :

  • À un montant de 5 000 € pour le recrutement d’un alternant mineur ;
  • À 8 000 € pour le recrutement d’un alternant majeur ;

Ceci rend le coût de la formation de la première année quasiment nul pour l’employeur.

Il peut percevoir cette aide chaque mois avant le paiement de la rémunération de son apprenti. Ou bien de son salarié en contrat de professionnalisation. Toutefois, pour bénéficier de cette aide, l’employeur doit transmettre chaque mois, à l’Agence de Services et de Paiement, les bulletins de salaire de son alternant. Dans le cas contraire, l’aide sera suspendue le mois suivant.

Guide complet du Plan de relance de l’apprentissage :  guide-relance-entreprise