À propos des nouvelles mesures sociales

A propos des nouvelles mesures sociales


  • Un congé de proche aidant désormais indemnisé

Ce congé permet à un travailleur, de suspendre son activité professionnelle afin de soutenir un proche victime d’un handicap ou d’une perte d’autonomie grave.
Les demandes sont à faire auprès de la caisse d’allocations familiales ou à la mutualité sociale agricole.

  • Remboursement consultations psy en complément des garanties contractuelles

Les assurances maladies et les mutuelles prennent en charge 4 consultations de psychologues dans l’année. Celles-ci devront rester dans la limite de 60€ par séance par bénéficiaire sous prescription médicale. Cela concerne les consultations depuis mars pendant l’année 2021.

  • Régime de prévoyance

Le groupe Humanis continue de garantir, dans le cadre du chômage partiel, le versement des prestations en prévoyance lourdes (invalidité, décès) calculées sur la base du salaire intégral (et non sur la base de la simple indemnité de chômage partiel). Cette garantie concerne l’ensemble des salariés inscrits à l’effectif de l’entreprise.


À propos de la prime de pouvoir d'achat

À propos de la prime de pouvoir d'achat


  • L’employeur peut verser une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, à chaque salarié, dans la limite de :

  •  1 000€ par bénéficiaire
  •  2 000€ s’il existe un accord d’intéressement dans l’entreprise.

 Cette prime est exonérée de toutes cotisations et contributions sociales, de CSG et CRDS.  Elle n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu.
La prime doit être versée entre le 28 décembre 2019 et le 31 décembre 2020. 

  • Quelles sont les conditions ?

  • Les salariés liés par un contrat de travail (CDD ou CDI) ou intérim,
  • Ne pas dépasser une rémunération de plus de 3 fois le SMIC,
  • Versement exécuté avant le 31 décembre 2020,
  • La prime ne peut se substituer à une augmentation de rémunération ou à une prime prévue par un accord salarial, un contrat de travail ou un usage dans l’entreprise,
  • Le dispositif doit faire l’objet d’un accord d’entreprise ou d’une décision unilatérale de l’employeur qui doit alors en informer le comité social et économique.
  • L’accord collectif ou la décision unilatérale de l’employeur peut prévoir que la prime peut être modulée en raison des conditions de travail liées à l’épidémie de Covid-19.


À propos des chèques cadeaux

À propos des chèques cadeaux


  • Augmentation du plafond

Le plafond des chèques cadeaux a doublé : de 5% du plafond de la sécurité sociale, il est passé à 10%.

En effet, pour la fin d’année 2020, l’Etat a voulu favoriser les achats chez les commerçants par le biais d’une défiscalisation des chèques cadeaux pour Noël 2020, passant de 171€ à environ 342€.